Une famille en camping-car (2)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

– Bin alors Max, c’est la famille là bas, qui ne met dans un état pareil? Lui demande Océane en rigolant.

– Oh mais… je te croyais allongée les yeux fermés! Répond-il étonné.

– Allez, je t’autorise à te branler, je vois que tu en as très envie!

– Euh… comme ça, devant toi?

– Nous ne pouvons plus rien nous cacher, hier soir nous nous sommes vus totalement nue.

– Oui, mais il n’y avait rien de sexuel… là si je me branle devant toi, c’est plus pareille. En plus que dirai les parents si ils me voyais me branler devant toi…!

– Tu as peur que l’ont prennent ça pour un inceste, si tu te branle devant moi? Il n’y à rien de mal à te satisfaire, tant que je ne te touche pas.

Max, hésitant, libère sa bite raide en pleine air devant sa sœur qui observe le spectacle. Commence alors, une séance de masturbation.

– Tu as quand même une grosse bite, frangin!

– Ah oui tu trouves…? Elle te plaît?

– Oui, je trouve. Après savoir si elle me plaît…

– C’est vraiment bizarre de me branler devant toi, mais rien que de réaliser que je le fais, me fais encore plus bander.

Océane, se penche en arrière, retenue par son coude droit pour ne pas être totalement allongée. A son tour, elle caresse son entre-jambes humide à travers son maillot de bain.

– Tu ne te cache plus non plus pour te faire du bien! Dit Max.

– Je t’ai dévoilé ma chatte cette nuit et j’ai même pisser devant toi, alors me masturber ne me dérange pas.

– Je suis vraiment excité, Océane… je sais que ça ne se fait pas entre frères et sœurs, mais… j’aimerais tellement sentir tes lèvres humide ainsi que ta langue faire des va-et-vient sur mon sexe.

– Max… euh…

– Non excuse-moi, l’excitation me fais dire n’importe quoi.

– En fait, il faut que je t’avoue truc… assez gênant.

– Je t’écoute.

– C’est difficile à dire… euh… tu te souviens lors de notre premier arrêt au bord de l’autoroute?

– Assez oui, je ne pense pas l’oublier de sitôt.

– Tu es partis au toilettes à un moment donné?

– Comme toi, et nous tous d’ailleurs.

– Bah en fait… ce n’était pas des toilettes public! Les vrais toilettes étaient un peu plus loin. Et là où nous étions, c’était un Glory Hole.

– Un Glory Hole?! Ceci explique pourquoi il y avait des trous dans les murs!

– Quand je suis entrée à l’intérieur, un homme est arrivé de l’autre côté du mur. Il à introduit sa queue dans ce trou, et je l’ai sucer! Je l’ai fait jouir et avaler son foutre.

– Vraiment?! Je ne te pensais pas aussi coquine!

– C’est pas fini… cet homme, avait un grain de beauté sur sa bite, exactement au même emplacement que toi! En plus, il avait une bite aussi grosse que la tienne!

– Je me suis fais sucer dans ces toilettes… j’avais la porte numéro 5.

– Et moi la porte numéro 4.

– Alors tu veux dire que… c’est toi qui m’a sucer?!

– Je t’ai sucer, je t’ai fait jouir, et j’ai avaler ton foutre… enfin pas tout, car tu y à mis la dose!

– Merde… on à commis un inceste sans même le savoir!

– On dit que, sucer n’est pas trompés… alors peut être que sucer son frère n’est peut être pas un inceste. J’essaie de me rassurer comme je peux.

– Excuse-moi de te dire ça comme ça, mais… tu suce divinement bien! Vraiment, je n’avais jamais jouit autant!

– Je t’avoue que, j’ai bien aimée avoir sucer ta bite! Mais il faudra revoir pour la qualité du service, car il y avait une trop grande quantité de sperme dans une si petite bouche! Le reste à fini sur mon visage et sur mes seins.

– Tu sais quoi? Je te propose une seconde tournée. Bien que je suis terriblement excité, j’essaierais de t’en faire avaler un peu moins.

Océane, entours la bite de son frangin avec sa main droite. Elle tire le prépuce vers le bas, pour dévoiler son gland rose. Mais soudain, elle retire sa main.

– Non, cette fois, c’est à ton tours!

– A mon tour de quoi?! Demande Max.

– Viens entre mes cuisses, et lèche moi!

– Ça commence à devenir légèrement incestueux, tu sais.

– Ta gueule, Max! Le mal est déjà fait, autant nous faire plaisir!

Max entre sa tête entre les cuisses de sa sœur. Sans hésitation, il commence à la lécher à travers le tissus du maillot. Avec l’une de ses mains, il écarte le tissus qui cachait sa fente, pour cette fois ci lécher sa chatte et goûter la cyprine qui y en sort. Il lèche son clitoris, pendant que deux de ses doigts trifouillent l’intérieur de son vagin.

Océane jouit, sous le regard du père de famille qui lève le pouce vers le haut pour la félicité.

Elle lui sourit, et continue de jouir sous les coups de langues de son frère.

– J’ai envie de te baiser!

– Non Max, en plus le voisin nous à vu!

– Il est où?

– Il est reparti…

– J’ai envie de jouir sur ta chatte, et même à l’intérieur… elle est vraiment délicieuse! J’ai envie de toi, Océane.

– C’est vrais que recevoir ta grosse queue faire jouir ma petite chatte me ferait vraiment plaisir. Mais nous ne devons pas franchir ce cap la. Par contre, j’ai bien envie que tu viennes jouir dans ma bouche. Cette fois, tu verras comment je sais bursa escort bien avaler le foutre.

Océane suce son frère, et celui-ci lui éjacule dans la bouche. Elle avale une grande partie de son foutre. Le reste qu’elle n’a pu avaler, elle le recrache sur son vagin, et se l’étal. Le foutre mélanger à la salive, fait un très bon lubrifiant pour Océane, qui après avoir tout étaler sur son vagin, pénètre deux doigts dans la chatte, faisant entrer le sperme de son frère à l’intérieur de sa vulve.

La journée continue…

Quelques heures plus tard, Jennifer empreinte le sentier pour rejoindre ses enfants au lac.

Mais soudain, sur le chemin, elle croise le voisin du camping-car.

– Ah bonjour, chère voisine.

– Bonjour, voisin!

– Ça tombe bien que je tombe sur vous, car je voulais vous voir.

– Ah, à quel sujet? S’étonne Jennifer.

– M’excuser, pour la scène que vous avez vue tout à l’heure. Vous comprenez, nous avons l’habitude d’avoir ce genre de relations entre nous, surtout quand nous vivons 24 sur 24 les uns sur les autres.

– Mais il n’y à pas de mal! Jennifer est un peu mal à l’aise. Mais je ne savais pas que vous nous aviez vu.

– Oh si, toute la famille d’ailleurs.

– Mais ça ne vous fait rien, d’un point de vu moral d’avoir des relations sexuelles en famille?

– Au début, oui évidemment! Mais après plus d’un an sur les routes, nous avons pris l’habitude. Nous sommes très ouvert d’esprit dans la famille. Et de temps en temps, nous sommes libres d’avoir des rapports avec d’autres personnes.

– J’admire votre liberté! Nous sommes nous aussi un couple demi libre. Mais chez nous, c’est surtout mon mari qui part à l’aventure.

– Ah, je vois… et vous, jamais?

– J’aimerais de temps en temps me faire un petit plaisir, mais je crois que je n’ose pas en fait.

– Et si, un inconnu vous proposez de le faire, vous le feriez?

– L’inconnu, c’est vous…?

– Vous avez devinée!

– Bah… le problème, c’est qu’il n’y à pas beaucoup d’endroits pour faire ce genre de choses, ici, sans être vu.

– Voyez plus grand… regardez autour de vous… il y en à des centaines d’endroits. La forêt, en retrait du sentier par exemple.

– Ok… alors allons-y!

Jennifer et le voisin, s’éloignent du sentier.

Une vingtaine de mètres plus loin, ils arrivent dans un endroit qui semble être l’idéal.

– Bien… nous y sommes… dit le voisin.

– On commence par quoi? Demande Jennifer.

– Par enlever nos vêtements?

Ils se mettent entièrement nue.

– Vous avez des formes magnifiques, Jennifer!

– Oh, merci! Et vous… un pénis déjà en pleine érection!

– Vous pouvez venir le sucer, il est entièrement à vous!

Jennifer s’en saisit, et le suce.

– Mmmh oui elle est bonne!

– C’est vous qui l’a rendait délicieuse! J’aimerais à mon tour goûter à votre chatte et votre petit trou… et vous prendre le cul par derrière!

Jennifer se relève, et s’appuie face à un arbre.

Le voisin se met à genoux pour mieux la lécher. Avec ses deux mains, il écarte le cul de Jennifer pour introduire sa langue en elle. Il salive sur son trou, et pénètre deux doigts.

– Vous avez déjà le cul bien ouvert… dit-il.

– Oh oui… remerciez mon mari qui me prend le cul tout les jours!

Le voisin se relève, et il dirige sa bite directement dans le cul de Jennifer. L’homme pose ses mains sur les hanches de Jennifer, et il l’encule profondément par derrière.

– Oh oui…! Mmmh vous baisez bien! S’exclame Jennifer.

– Remerciez mes filles, se sont elles qui m’ont fait découvrir le plaisir de la sodomie!

– Je comprends maintenant pourquoi elles aiment se faire enculer par leur papa!

– Vous n’avez jamais voulue faire l’amour à votre garçon, ou même votre fille?

– Ça m’est évidemment arrivée d’y penser, mais pas plus.

– Vous devriez essayer, c’est très excitant et ça change de la routine.

– J’y… mmmh… penserai… oh la la…

Les gémissements de Jennifer, alertent Maxime sur le sentier, qui voulait retourner au camp. « mais qui gémit comme ça…? Je vais aller voir! » Se dit-il.

Il s’engouffre dans la forêt, en direction des gémissements.

Quand soudain, il voit sa mère se faire prendre par derrière. En une seconde, sa queue à doublée de volume.

« Maman se fait enculer par le voisin… qu’elle salope!*

Sur le côté, il voit tout. Terriblement excité, il sort son pénis de son bermuda pour se branler.

« Oh oui maman, tu aimes te faire enculer par des inconnus derrière le dos de papa! »

En voulant bouger, Max casse une branche d’arbre. Sa mère et le voisin tournent la tête en sa direction, et le surprennent bite à la main.

– Max!! Qu’est-ce que tu fais là!! Demande Jennifer en colère, qui continue de se faire enculer sous le regard de son fils.

– Désolé maman… j’ai entendu des bruits, et je suis venus voir.

– Apparemment, ça te plaît de voir ta mère se faire prendre, à en voir ton érection, jeune homme. Dit le voisin.

– Euh… un peu… répond Max, hésitant.

– Hey! N’oubliez pas que c’est mon fils! Max, s’il te plaît va-t’en! bursa escort bayan On en discutera plus tard.

– Attendez Jennifer… vous avez dit que vous alliez réfléchir à ce que je vous ai dit.

– Oui, mais pas aussi rapidement!

– Regardez la belle queue de votre fils… vous l’exciter, soyez-en fière!

Le voisin, invite Max à venir s’approcher.

Il regarde sa queue faire des vas-et-viens dans le cul dilaté de sa propre mère. Quand il se retire complètement, son cul rose, reste complètement ouvert. Max, peut voir l’intérieur du cul de sa mère, qui éjecte un liquide quand elle le contracte pour le refermer.

Jennifer ne dit rien, mais elle semble avoir honte de montrer ça à son fils, qui continue de se branler.

– C’est la première fois que tu vois d’aussi prêt le cul de ta mère? Demande le voisin.

– Oui… répond Max assez embarrassé.

– Tu souhaites enculer ta mère? Enfin, seulement si elle est d’accord!

Jennifer, regarde Max du coin de l’œil.

– J’aimerais tellement… mais elle ne voudra pas.

– Tu as raison Maxime, je te l’interdit! Répond Jennifer.

– Si tu es d’accord, je peux au moins te faire un petit cuni…? Demande Maxime.

– Max! La, tu en demande trop! Que tu observe mon cul ouvert, c’est déjà beaucoup!

Le voisin, dirige la main de Maxime, vers l’anus de sa mère. Maxime, introduit deux doigts en elle, faisant des vas-et-viens.

– Max…! Putain… qu’est-ce que je suis en train de faire!

Max se penche, et lèche la chatte et le cul de sa maman. Bien malgré elle, Jennifer se met à jouir.

Maxime enfonce ses doigts dans sa chatte et son cul. Soudain, Jennifer éjecte de sa chatte un jet liquide.

Excitée elle se met sur ses genoux et suce la queue du voisin, qui éjacule sur son jolie visage. Max s’avance, et Jennifer le suce énergiquement. Maxime éjacule son foutre dans la bouche de sa mère. Surprise par cette éjaculation rapide, elle retire la bite de son fils de sa bouche. Il termine son éjaculation sur ses les lèvres et son visage.

Elle ne dit rien, mais un sentiment de honte s’empare d’elle.

Le voisin s’en va, laissant Maxime et sa mère seuls.

– Tu devrais y aller, toi aussi, Max. Dit-elle.

– Tu ne regrette pas, j’espère?

Elle ne lui dira pas, mais elle à plutôt bien aimée sucer sa queue.

– On discutera de ça plus tard, ok Maxime?

– Ok maman… à plus tard!

– Attend… dit-elle avant qu’il s’en aille.

– Oui?

– Pas un mot de ça, à personne!

Maxime le promet, et il regagne le sentier direction le camps. Quand à Jennifer, elle vas se nettoyer dans le lac, profitant qu’il n’y ai personne.

Pour Maxime, la journée n’est pas fini… arrivé au camp, il ne trouve personne. « papa est sûrement partie au lac rejoindre Océane ». Dit-il.

Il s’avance vers le camping-car, ouvre la porte et entre à l’intérieur.

Mais soudain, il tombe nez-à-nez avec Océane, totalement nue. Elle est debout, un pied sur le sol et l’autre sur le canapé, penchée en avant en train de se goder l’anus avec son sex-toys rouge. Surprise par son frère, elle se retourne et se redresse vers lui en cachant ses seins et sa chatte.

– Max putain! Tu aurais pu toquer!

– Pardon Océane, mais je te croyais encore au lac avec papa.

– Il est parti il y à quelques minutes.

– Tu as de la chance d’être tombée sur moi! Ça aurait pu être maman ou papa qui t’auraient surprise à jouer avec ton petit cul.

– D’ailleurs, j’aimerais continuer… alors tu pourrais… partir, merci!

Max se met à l’écart en rejoignant la chambre familiale. Océane, sans gêne, recommence à pénétrer son jouet rose dans sa rondelle sombre et très humide.

Dans la chambre, Max l’entend gémir. Il bande, et il aimerait être à la place de son jouet.

Pour pensé à autre chose, il tente de trouver quelque chose, n’importe quoi dans cette chambre.

En ouvrant une étagère a côté du lit, il trouve différentes choses, qui augmentent encore plus son érection.

En fouillant les affaires de cette étagère, il découvre une boîte de préservatifs, mais aussi deux sex-toys, un petit et un gros. Positionné à côté, il y à un plug anale. Mais au fond de l’étagère, Maxime découvre une centaine de photos à caractère pornographique, seulement attaché d’un simple élastique. Il tombe des nues en découvrant de quoi il s’agit.

Maxime ouvre la porte de la chambre, et il demande à sa sœur de venir le rejoindre.

– Mais quoi, Max?!

– Viens vite, tu vas être sur le cul!

– C’est déjà presque le cas, non? Dit-elle en plaisantant.

Elle rejoint son frère dans la chambre.

– N’en profite pas pour me maté!

Max, lui donne les photos.

– Oh putain…mais… c’est papa?!

– Regarde les autres photos!

– C’est papa… OH BORDEL!

– Chut, Océane!

– C’est papa avec Tata?! La sœur de maman!

– Et tu n’as pas tout vue, continue.

– Il y à une autre personne avec eux… maman, sûrement…

– Regarde bien, sur les photos suivantes.

– C’EST MAMIE!!! oh putain, papa baise tata et mamie en même temps!!

– Qui prend les photos à ton avis?

escort bursa Je sais pas… probablement maman, non?

– Aucune idée!

– C’est gênant, c’est dégueulasse, mais ça m’excite!

– Moi aussi je dois dire!

– Ça, j’avais remarquée en voyant la bosse que forme ta queue sous ton bermuda!

– Ça ne te dérange pas si je me masturbe?

– Pas le moindre! Mais c’est bizarre de faire ça devant des photos de famille. Dit Océane en plaisantant.

– Regarde cette photo… papa encule profondément mamie avec sa grosse bite.

– Elle a l’aire de beaucoup aimée ça, cette vieille salope! Tata aussi d’ailleurs, regarde comme son cul est grand ouvert quand papa retire sa bite.

Maxime, se branle devant sa sœur. Elle aussi, se masturbe devant les photos.

Elle empreinte le petit sex-toy de sa mère, et l’enfonce dans la chatte. Elle jouit sur le lit parental, faisant de grosses tâches sur les couvertures.

Mais soudain, ils entendent les parents revenir. Ils remettent tout dans l’étagère, et vont se cacher dans la capucine.

Jennifer et Julien entrent, ne soupçonnant pas que les enfants sont là.

– Tu étais cachée où, mon amour? Demande Julien.

– Pourquoi, tu me cherchais…?

– Oui, je m’inquiétais. Un peu plus et je lançai un avis de recherche!

– Bah… je fricoter avec le voisin, dans la forêt.

– Tu fricoter avec le voisin? C’est-à-dire?

– Un peu comme toi tu le fais avec ma mère et ma sœur.

– Ah… ce genre de fricotage la…! Et, il t’a fait quoi…?

– Tu devines pas?

D’un simple regard, Julien a compris ou Jennifer voulais en venir. Pour vérifier, il entre sa main droite sous la jupe de Jennifer, et il pénètre deux doigts dans son rectum.

– Ouh… il t’a bien ouvert le cul ce petit salaud!

– Il a jouit sur mon visage, le pervers!

– Mais tu ne t’en ai pas plainte.

– Oh non, son foutre à très bon goût.

– Tu la sucer?

– Oui, très bonne queue, mais petite à coter de la tienne.

– Méfie toi… tu as peut-être aussi goûter aux culs de ses deux filles.

– C’est peut-être pour ça que sa bite était si bonne!

– Vu que tu es allée te taper le voisin, je vais niquer la voisine?

– Même pas en rêve! Ça, c’était pour toute les fois ou tu as baiser ma mère et ma sœur! Une simple vengeance.

– Mais tu m’autorise quand même à continuer…?

– Tant que tes partis de jambes en l’air restent dans le cercle familial, pas de problème.

– Ça compte aussi pour toi, alors.

– De quoi?! Mais tu voudrais que je fasse ça avec qui, t’es fous! En plus, tu sais parfaitement que je suis totalement contre l’inceste!

– Tu peux faire ça avec mon père ou ma mère, tu sais.

– Merci, mais non merci.

– Ou plus proche encore…

– Comment ça, plus proche?

– Maxime et Océane, par exemple.

Toujours dans la capucine, les enfants entendent tout. Les deux frères et sœurs sont l’un contre l’autre, allongés sur le côté.

Océane, est dos à Maxime, toujours totalement nue. Elle sent grossir entre ses fesses, la gaule énorme de son frère qui vient s’appuyer contre sa chatte. Mais ils ne peuvent pas bouger, car les parents entendraient.

Max, sent son pénis s’humidifier de plus en plus de la cyprine de sa sœur. Océane, tente de resserrer les jambes pour cacher son excitation. Mais les cuisses se resserrent sur le pénis de Maxime, qui ne peut plus se contrôler. Il commence à faire des petits vas-et-viens, frottant sa bite contre la chatte de sa sœur.

Il entend Océane respirer de plus en plus fort. Elle cache ses gémissements.

Soudain, Maxime éjacule. Son sperme chaud, recouvre le vagin d’Océane.

Mais il en veut encore… sa queue toujours raide et pleine de foutre, pénètre dans l’orifice interdit, sa chatte. Océane murmure « non pas ça! » mais trop tard, elle sent la tige raide s’introduire délicatement en elle. Il l’a baise par derrière, faisant des vas-et-viens très légers. Il caresse ses seins avec sa main droite, tout en embrassant son cou.

Il se contracte, et il éjacule une seconde fois dans la chatte de sa propre sœur.

– Tu es fou Julien, jamais je ferai l’amour à mes propres enfants!

– Tu n’y a jamais penser?

– Si, évidemment! Pas plus tard qu’y hier en plus!

– Ah…?

– Sur la route, j’ai surprise Océane en train de dormir les jambes écartées et sans culotte, sur ce canapé. Sa chatte totalement à l’aire libre! Ensuite, j’ai aussi imaginer ça tout à l’heure, quand nous avons surpris cette famille baiser ensemble… mais bon, je préfère l’imaginer, que de le faire avec eux. Mais toi, aussi vicieux que tu l’ai, tu dois souvent y penser!

– Pour être totalement franc avec toi, je n’y ai jamais penser.

– Même pas un peu?

– Pas que je sache, non.

Pendant ce temps là dans la capucine.

– Alors comme ça, tu montre ta chatte a maman, toi?! Murmure Max.

– Je ne l’ai pas fait exprès, je pensais qu’elle n’avais rien vue.

Julien, retourne Jennifer contre la table. Il baisse sa culotte jusqu’à ses genoux, et il l’encule par derrière. Déjà excité depuis de nombreuses minutes, il ne lui faut pas longtemps pour qu’il décharge son foutre dans l’anus de sa femme, qui elle, reste sur sa fin. Le sperme de Julien s’écoule de son cul, alors pour ne pas en mettre partout, il lèche le rectum de sa femme, et avale son propre liquide. Il le partage avec Jennifer, en l’embrassant.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32